Jurisprudence



Introduction

       Après la théologie (oussoulou dîn), la science la plus importante et la plus noble selon la majorité des savants est "la jurisprudence" car elle s'occupe et gère les moindres détails de notre vie quotidienne. Les savants ont défini la jurisprudence (fiqh) comme:" la science qui étudie les différentes lois et dispositions islamiques, telles les dispositions qui régissent les relations familiales, sociales  commerciales, etc...ainsi que celles qui assurent le bon accomplissement de la prière, le jeûne, le pèlerinage, l'aumône légale, etc..."

En analysant cette définition, nous comprenons mieux l'importance de cette science, et donc le fait d'apprendre et de connaître ces lois, même à un niveau primaire.

Le fiqh possède plusieurs références et sources dans lesquelles les savants puisent pour pouvoir donner leurs décrets.

1) Le Coran: qui est le code de conduite des musulmans et la source de la connaissance de la loi et des mœurs. Et il contient des centaines de versets constituant une source principale à partir de laquelle le jurisconsulte déduit les lois et les dispositions islamiques (ahkâm).

2) La Sunna: elle comprend tout ce qui émane du Prophète (psl) et des Imams selon l'école d'Ahlul Bayt. Elle embrasse tous les conseils et préceptes moraux du prophète et des imams d'une part, leurs actions et pratiques quotidiennes d'autre part, et enfin leurs silences impliquant une approbation tacite vis-à-vis d'actes individuels dont ils ont été les témoins ou qui leur ont été rapportés.

Il reste 2 références qui sont "la raison "et le consensus (Ijma'), mais du fait qu'elles dépendent directement des 2 premières, il n'est pas très utile de les détailler.

Il nous reste un point important à éclaircir à ce propos, c'est: Quelles sont les conditions requises pour que le discours tel que" il est illicite de..." ou" il est obligatoire de ...", etc..., nous soit adressé, et donc doit être appliqué?

Les conditions fondamentales sont:

a) La raison: il faut être saint d'esprit pour pouvoir comprendre et donc obéir aux prescriptions divines et prophétiques, car l'aliéné ne peut comprendre et de ce fait ne peut obéir.

b) La capacité: le croyant doit être capable physiquement ou financièrement, ou..., pour pouvoir obéir au discours.



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 next