Que Disent les Non Musulmans à Propos d’Ali



LE PREMIER SUCCESSEUR DU PROPHÈTE MOHAMMAD

(Que la Paix et le Salut soient sur eux)

« C’est ainsi qu’Allah énonce clairement pour vous Ses versets, peut-être raisonnerez-vous ! »   (Coran 2 :242)

L’Imam 'Ali ibn Abi Talib était le successeur du Prophète Mohammad, (que la paix soit sur eux). Voici une sélection de courtes citations à son sujet, venant d’une grande variété de personnalités appartenant à d’autres croyances et comprenant des universitaires, des écrivains, des philosophes, des poètes, des politiciens, et des partisans de l’activisme.

Simon Ockley

(1678-1720) Professeur d’Arabe à l’Université de Cambridge.

  « L’un des points caractéristiques méritant d’être notifié est que sa mère le mit au monde à la Mecque, dans la maison sacrée (la Kaaba) elle-même; chose qui n’est arrivé pour nul autre personne que lui. »

[History of the Saracens, Londres, 1894, p. 331]

Washington Irving

(1783-1859) Reconnu comme étant le “premier homme de lettre Américain”.

 - « Il était de la plus noble des branches de la très noble race Qoreich. Il possédait les trois qualités les plus prisées des Arabes : le courage, l’éloquence, et la générosité. Son esprit intrépide lui avait valu le surnom de Lion de Dieu de la part du Prophète. Les exemples de son éloquence demeurent dans certains versets et paroles conservés parmi les Arabes; et sa générosité s’est manifesté à tous lors du partage, tous les vendredis, de ce qui restait du trésor public parmi les gens. De sa magnanimité, nous avons apporté des exemples répétés; il avait un dégoût certain pour tout ce qui était illégal et vil, et sa conduite était exempte de la moindre chose pouvant ressembler à une quelconque intrigue égoïste. »

[Lives of the Successors of Mahomet, Londres, 1850, p. 165]

- « Il fut l’un des derniers et des plus méritants, des premiers musulmans. Il imbiba sa relation amicale avec le Prophète, de son enthousiasme religieux et préserva jusqu’au bout l’exemple de sa simplicité. Il est estimé à titre honorifique comme étant le premier Calife qui apporta certaines protections aux Belles-Lettres. Souvent il se laissait aller à ses humeurs de poète, et beaucoup de ses maximes et de ses proverbes ont été préservés, et ont été traduits dans différentes langues. Son sceau portait cette inscription : « le royaume appartient à Dieu ». L’une des ses paroles démontre bien le peu d’importance qu’il donnait aux gloires transitoires de ce monde, « La vie est, mais telle l’ombre d’un nuage – le rêve d’un dormeur. »

[Lives of the Successors of Mahomet, Londres, 1850, p. 187-8]



1 2 3 4 next