‘LA ZAKAT ET LE KHOMS



La Zakât et le Khôms

L’Islam comprend de nombreux préceptes destinés aux Musulmans afin qu’ils puissent aider les nécessiteux et les pauvres et participer à la promotion du bien-être public. Les plus importants des commandements sont ceux relatifs à la Zakât. La Zakât signifie le bien que le Musulman doit prélever sur son revenu en provenance de l’agriculture ou des animaux et qui doit être dépensé à seules fins de promouvoir le bien-être ; par exemple, pour :

1. Aider les nécessiteux, les pauvres, et créer des occasions d’emploi pour eux.

2. Aider aussi bien les sans-logis que ceux qui se trouvent à court de provisions pendant le voyage.

3. Construire des hôpitaux, des écoles, des ponts, des barrages, etc.

La Zakât est très important pilier de l’Islam. Parmi des différents modes de piété, c’est sur elle que l’accent a été mis le plus après la prière.

Le Khôms est une autre institution importante de l’économie islamique. Il signifie que chacun doit payer un cinquième de ses économies annuelles pour être dépensé à certaines fins spécifiques. Il est payé en plus de la Zakât.

Les fins auxquelles le Khôms peut être dépensé sont :

1. Assister financièrement les uléma, les étudiants de la théologie et les Musulmans indigents.

2. Ecrire des recueils de littérature islamique et les diffuser.

3. Inciter les gens à faire le bien et à s’abstenir du mal.



1 next