La causerie du testament (al-was.iyya)



Mon père commença la causerie du testament par le noble hadıth suivant : L'Imâm Abı ja‘far (bsl) a dit : «Le testament est un droit et le prophète (pbAsl) l'a fait et tout musulman doit le faire».

■Mais, mon père, des gens ne font pas de testament car ils imaginent que ceci implique la proche de leur mort ce qui est, à leurs yeux, de mauvais augure?

- Le testament est recommandé. On rapporte même que, contrairement à ce que tu as dit, il prolonge la vie. En plus, y renoncer est un acte abhorré et non agréé.

Et après tout, «la mort est une vérité» n'est-ce pas?

■Oui, une vérité de Dieu qu'Il soit exalté qui dit dans le Saint Coran : «Toute âme goûtera la mort» (Al-‘Imrân (la famille d'Imran), verset, 185), un verset que j'entends souvent et que je récite en passant à côté d'un cimetière.

Oui, la mort est une vérité. Je l'ai répété avec crainte, humilité et peur.

- Puisque c'est le cas, pourquoi fuir une réalité inévitable?

N'est-il pas plus digne que nous soyons réalistes ou du moins pragmatiques en nous préparant à ce qui arrivera inéluctablement, que nous vivions longtemps ou peu. La mort ne doit-elle pas être une source d'exhortation et de méditation?

■Mais je ne sais pas comment la personne doit faire son testament?

- Il convient que tu commences par le testament qu'a appris le prophète (pbAsl) à l'Imâm ‘Alı (bsl) et aux musulmans :



1 2 3 4 5 next