La causerie du pèlerinage (al-haj)



Mon père m'a raconté son premier pèlerinage avec l'engouement d'un ancien amoureux dont la blessure de l'amour n'a toujours pas cicatrisé et l'allégresse d'un passionné fervent qui vient juste de rentrer d'une rencontre au sommet. Il avait dans les yeux une tiédeur émouvante, dans la voix une lenteur douce et sur la bouche un sourire imprégné d'amour que, semble-t-il, seules une pudeur imposante et une dignité radieuse empêchent le dévoilement.

Intrigué par son état, j'ai dit à mon père : je te vois évoquer ton premier pèlerinage comme un amoureux qui parle de son premier contact avec sa bien-aimée.

Il répondit avec une voix qui devint, subitement, tremblante et saccadée :  En repassant avec toi le film des souvenirs de ce merveilleux voyage, je ressens la chaleur croissante, la douceur et l'extase de cet amour vif, douloureux et profondément ancré dans le cœur...

N'as-tu pas lu la parole suivante de Dieu (qu'Il soit exalté) : Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux : «[Et rappelle-toi] quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens» (Al-Baqarah (la vache), verset 125).

Et la parole de Dieu (qu'Il soit exalté), par la voix de Son Prophète Abraham (bsl): Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux : «Ô notre Seigneur, j'ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée [la Ka‘ba], -ô notre Seigneur- afin qu'ils accomplissent la prière. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d'une partie des gens» (Ibrâhım Abraham), verset 37).

Et voici mon cœur qui brûle, comme lors de la première fois, d'envie d'aller visiter cette Maison pure dans la vallée aride, habitée par la majesté de la révélation, riche de lumière, de parfum, d'amour sincère, de beauté et de passion.

En achevant cette phrase, mon père baissa légèrement la tête, se tait quelques brefs instants puis déclama d'une voix à peine audible en s'adressant à sa propre personne :

 

Ô mon âme! La vallée du bien-aimé Muhammad //

a l'amour fertile alors que le blé ne l'est pas.



1 2 3 4 5 next