L’IMAMAT SELON LES TEXTES



Dieu crأ©a l’homme avec norme et combina sa nature de caractأ©ristiques et d’aptitudes lui confأ©rant indubitablement la place de reprأ©sentant de Dieu sur terre. Aucune autre crأ©ature, de quelle nature que ce soit ne jouit d’une telle position, mأھme pas les anges dont la sommation أ  la prosternation devant la grandeur de la dimension de l’homme apparaأ®t ainsi dans le saint Coran: آ«Et lorsque nous dأ®mes aux anges: آ«prosternez-vous devant Adamآ». Ils se prosternأ¨rent, sauf Iblis (Satan) qui refusa par orgueil et fut du nombre des impiesآ» (s2: 34). Ceci est une confirmation que l’homme dأ©tient des paramأ¨tres et des capacitأ©s autonomes pour se propulser vers les cimes de la perfection.

Il est d’une part un أھtre noble qui pense au moyen de la raison et du discernement, d’autre part constamment vouأ© أ  la dأ©chأ©ance et aux bassesses pour se panser ou satisfaire ses passions. Son essence prأ©sente une unitأ© et une harmonie basأ©es sur les principes de volontأ© et de libertأ© qui lui confأ¨rent l’alternative pour le choix d’une voie convenable أ  suivre pour construire sa vie et son bien-أھtre.

Cette prأ©disposition pluridimensionnelle attribuأ©e أ  l’Homme en tant qu’أھtre conscient lui gratifie des possibilitأ©s pour percevoir et dأ©couvrir les mystأ¨res et les secrets de la nature. De mأھme, elle fait de l’Homme l’unique espأ¨ce capable de se fixer volontairement des objectifs أ  atteindre. Comme le souligne ce verset coranique, l’Homme n’a pas أ©tأ© crأ©e vainement ou inutilement: آ«Pensez-vous que Nous nous avons crأ©e vainement sans but, et que vous ne seriez ramenأ©s vers Nous?آ»(s23: 115).

Le reste des crأ©atures aussi ont أ©tأ© amenأ©s أ  l’existence selon un but prأ©cis. Le saint Coran dأ©clare en effet: آ«Nous n’avons pas crأ©e les cieux, la terre et tous ce qu’il y a entre eux pas simple jeu (ou par plaisir)آ» (s44: 38). La crأ©ation en gأ©nأ©ral repose sur la sagesse et la philosophie divine. Et l’homme, exceptionnellement, durant le temps de vie qui lui est imparti, doit s’organiser afin de renforcer et structurer l’itinأ©raire menant أ  son objectif car son bonheur ici bas et dans l’au-delأ  en dأ©pend.

Cependant, Allah Le Tout Puissant met d’office l’Homme en garde: آ«Je n’ai crأ©e les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorentآ» (s52: 56). L’expression آ«pour qu’ilsآ» spأ©cifie les raisons de la crأ©ation de l’Homme et lui donne un seul but, une seule visأ©e: l’adoration. Tous les autres objectifs ne sont que vanitأ© des vanitأ©s. En d’autres termes, la question آ«pourquoi l’Homme a أ©tأ© crأ©e?آ» n’a qu’une seule rأ©ponse: pour adorer Dieu.

Etant donnأ© que l’Homme a juste أ©tأ© crأ©e pour adorer Dieu, il est nأ©cessaire de marquer un arrأھt sur le termeآ«adorationآ» pour mieux apprأ©hender son sens et ce أ  quoi il renvoie rأ©ellement. Si le dessein final de la crأ©ation de l’homo sapiens s’obstrue en l’adoration, le culte et le rapprochement vers Dieu le Crأ©ateur, quelle est la voie, les moyens et les mأ©thodes susceptibles de propulser l’Homme vers le degrأ© le plus أ©levأ© de la perfection?

Conscient de ses faiblesses et imperfections, l’Homme est constamment أ  la recherche des voies et moyens pour essayer de rأ©soudre ses problأ¨mes et rأ©duire ces imperfections qui ne semblent guأ¨re lui plaire. Allah par sagesse et omniscience a jugأ© mieux mettre أ  la disposition de l’homme des moyens et des normes par lesquels il peut parvenir أ  un niveau أ©levأ© de la connaissance et de l’أ©ducation de soi.

La raison et l’intelligence sont vraiment incapables d’orienter l’homme vers le chemin de la perfection rأ©elle, mأھme s’il se sert de l’assistance de son vis-أ -vis. L’intuition et la conscience sont d’un apport si insignifiant que l’homme أ  travers eux ne parviendra point أ  dأ©terminer les rأ©alitأ©s qui peuvent le mener vers le bonheur et la fأ©licitأ© أ©ternelle.

La main salvatrice de Dieu joignant l’utile أ  l’agrأ©able a prioritairement rأ©solu les besoins de l’humanitأ© par l’envoi des prophأ¨tes en tant qu’avertisseurs, guides, أ©ducateurs et garants de l’instruction. Ce principe de clأ©mence divine envers la plus noble des crأ©atures se traduit par l’أ©lection d’entre les humains des envoyأ©s et des prophأ¨tes pour prأ©sider sur le destin de l’humanitأ© et lui permettre de comprendre les rأ©alitأ©s de ce monde afin d’aspirer أ  l’أ©lأ©vation. Une أ©lأ©vation qui ne saurait jamais أھtre acquise dans la perversitأ© et la mأ©diocritأ©.

Les prophأ¨tes proposent un ensemble de connaissances pleines d’expأ©riences qui ouvrent largement la voie أ  la dأ©couverte du droit chemin. Le respect et la mise en application des lois et principes divins maintiennent l’homme sur la trajectoire de la perfection et du bonheur. Malheureusement ce dernier s’est toujours montrأ© rأ©ticent et rأ©pulsif envers cette main tendue du ciel, prأ©fأ©rant s’engouffrer dans les actes exأ©crables et les pratiques incultes non fondأ©es ne pouvant lui apporter que malheur, indignation et turpitudes.



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 next