Les premiers et les derniers dans le Coran



Question : Dans le Chapitre 56, celle qui est inéluctable, versets 10 à 14 : Est-ce que le fait que les ‘premiers’ furent plus nombreux dans les temps passé n’est pas une injustice ? Quels sont les sens de premier et dernier ?

وَالسَّابِقُونَ السَّابِقُونَ (10) أُوْلَئِكَ الْمُقَرَّبُونَ (11) فِي جَنَّاتِ النَّعِيمِ (12) ثُلَّةٌ مِّنَ الْأَوَّلِينَ (13) وَقَلِيلٌ مِّنَ الْآخِرِينَ

Et les premiers arrivés qui seront bien les premiers, voilà ceux qui seront les plus proches de Dieu dans les jardins du délice : il y a en aura une multitude parmi les premiers et un petit nombre parmi les derniers arrivés;

Concernant la genèse de ce verset, il existe un certains nombres de commentaires :

1.             L’utilisation du terme (ثلة) « multitude » pour ceux qui étaient les « premiers », veut montrer le nombre plus important de Prophètes avant l’apparition de l’Islam. Ainsi ces Prophètes avaient des peuples qui représentaient une multitude de croyant, par rapport au peuple du dernier Prophète. Il est connu qu’au début de l’ère islamique, les croyants étaient très peu, nous ne comptons que l’Imam Ali et la femme du Prophète, la Sainte Khadija.

Cependant, le fait que les derniers arrivés soient en petit nombre ne remet en rien la valeur de ce groupe par rapport aux peuples précédents. En effet, l’islam ne considère en rien les nombres. Le dernier Prophète est considéré dans le Coran comme le meilleur de tous les Prophètes, car les prophètes sont de degré différent :

لْكَ الرُّسُلُ فَضَّلْنَا بَعْضَهُمْ عَلَى بَعْضٍ

Nous avons élevé certains Prophètes au-dessus des autres.[1]

Et son peuple aussi :

كُنتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ

Vous formez la meilleure communauté suscitée pour les hommes[2]



1 2 3 next