Pourquoi les chiites, au moment de la ziyâra, embrassent-ils les portes et les murs du sanctuaire et y cherchent une bénédiction?



Réponse:

Chercher la bénédiction dans les mausolées des Amis de Dieu (ou d'autres lieux saints) n’est pas le fait d'un groupe spécial de musulmans. Cette conduite existe et a été rapportée dans la biographie de l’Envoyé de Dieu –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille–, el de ses compagnons et de ses disciples.

Non seulement le Noble Prophète de l'islam –les bénédictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille– et ses compagnons, mais également les prophètes précédents pratiquaient cela. Nous mettons à votre disposition quelques exemples de ces pratiques dans les lieux saints:

1- Dans le Noble Coran, quand Yûsûf, le véridique –les bénédictions de Dieu soient sur lui– se fait connaître à ses frères et les pardonne, il leur dit:

﴿ إذْهَبُوا بِقَمِيْصِيْ هَذا فَأَلْقُوهُ على وَجْهِ أبِيْ يَأتِ بَصِيْراً [1][172]

«Emportez ma tunique que voici et mettez-là sur le visage de mon père (Ya‘qûb –les bénédictions de Dieu soient sur lui– il recouvrera la vue».

Puis il dit:

﴿ فَلَمّا أَنْ جاءَ الْبَشِيْرُ ألْقاهُ على وَجْهِهِ فَارْتَدَّ بَصِيْراً [2][173]

«Quand arriva le porteur de bonnes nouvelles, il appliqua la tunique sur le visage de Ya‘qûb qui recouvrit la vue».

Ce verset du Coran est une preuve évidente que le prophète de Dieu, Ya‘qûb –les bénédictions de Dieu soient sur lui– a trouvé la guérison grâce à la tunique d’un autre prophète Yûsûf –les bénédictions de Dieu soient sur lui–, et le Coran dit que c'est la chemise de Yûsûf qui fut à l'origine de la guérison de Ya‘qûb –les bénédictions de Dieu soient sur lui–.



1 2 3 4 5 next