L’initiation d’Adam aux noms de la part de Dieu



 

Après la fonction de la prophétie et la dignité de l’élection divine, l’autre mérite supérieur que le Coran reconnaît à Adam est celui d’avoir reçu l’enseignement des noms. Dieu lui a enseigné (1) les Noms divins afin qu’à son tour il les enseigne à d’autres, à sa descendance :

« Il apprit à Adam tous les noms … » (sourate Al-Baqara (La vache) ; 2 : 31 )

Il lui enseigna à nommer tous les mystères de la création et les dénominations réelles des êtres créés. Dans un autre verset, il dit encore : « Or Adam recueillit de son Seigneur certaines paroles … » (sourate Al-Baqara (La vache) ; 2 : 37)

L’élément qui fait la fierté et la gloire de l’homme est le savoir ; or plus important que le savoir est le Maître qui dispense ce savoir, puisqu’Il en est la source. Nombreux sont les hommes qui se glorifient à juste titre d’avoir été les disciples des grands savants de ce monde, aussi bien à notre époque que par le passé. On est toujours fier d’avoir été étudiant de Socrate, de Platon, d’Avicenne, d’Ibn 'Arabî ou de Shams al-Dîn Tabrîzî, etc. Cela est valable dans toutes les disciplines, celle de la connaissance gnostique aussi bien que celle des arts, comme la musique, la peinture, etc.

Si en plus de leur réputation, ces grands maîtres sont des hommes choisis par Dieu, et qu’en outre leur science n’est jamais prise en défaut, ne tombe jamais en désuétude et n’est jamais remplacée par un savoir nouveau, comme c’est le cas de la science des prophètes (as) et des Imâms Purs (as), c’est un titre de gloire encore plus grandiose et de fierté éternelle. Et quand cet enseignement est dispensé, - sans l’intermédiaire des prophètes (as) -, directement par Dieu à l’homme, cet enseignement est encore plus inestimable. Ainsi, que Dieu soit le premier Maître du premier homme, c'est-à-dire Adam (as), confère à l’homme la plus grande dignité et la plus haute station, sans compter le fait que ce que Dieu a enseigné à l’homme a établi définitivement la supériorité de celui-ci sur les anges et toutes les autres créatures. Nous voyons ainsi que le degré sublime de la descendance adamique est établi dans une double dimension :

  1. Il fut le premier élève de l’école divine :
  2. Dans cette école, il a appris quelque chose qui est la cause de sa supériorité sur l’ensemble des créatures.

Au sujet de la question de l’apprentissage directement dispensé par Dieu à Adam, et de façon générale la formation de l’homme par Dieu, il existe dans le Noble Coran un certain nombre de versets, comme par exemple :

« Lui qui enseigna par le calame. Il enseigna à l’homme ce que l’homme ne savait pas. » (sourate Al-‘Alaq (L'adhérence) ; 96 : 4-5)

« Le Tout miséricordieux ! Il a enseigné le Coran, Il a créé l’homme, Il lui a appris à s’exprimer clairement. » (sourate Al-Rahmân (Le Tout miséricordieux) ; 55 : 1-4)

« …bien que vous en ayez appris ce que vous ne saviez ni vous ni vos pères.. » (sourate Al-An‘âm (Les Troupeaux) ; 6 : 91)



1 2 3 4 5 6 7 next