Nahj al-Balaghah, une œuvre éternelle et universelle



Introduction

Nahj al-Balaghah est une œuvre lumineuse et glorieuse qui est composée des paroles de l’Imam Ali (as). En effet, malgré son millénaire, le temps n’a pu avoir aucune influence sur cette œuvre et son contenu qui n’est devenu ni ancien ni oublié dans les esprits. Cette œuvre éternelle compte pour l’un des premiers textes islamiques, compilée par Alaman Sayed al-Chari al-Radi (Bénit soit-il) en l’an 400 de l’hégire. En fait, ce dernier a réuni et ordonné le texte de Nahj al-Balaghah en cherchant parmi cent livres, ouvrages et références. D’autres gens (à peu près 20 personnes) tels que :

1- Haris ibn Abdi Allah Hamedani

2- Zeid ibn Vahab Jahani Koufi

3- Abu Isaaq Ibrahim ibn Hakam Fazari (et d’autres personnes) ont écrit d’autres livres sur les paroles et les discours de l’Imâm Ali (as). Le plus éternel des textes, qui a été écrit par ces gens-là, est le précieux ouvrage de Allamah Sayyid al-Charif al-Raddi.m Nahj al-Balaghah veut dire l’Art de la Rhétorique, c’est-à-dire l’art de bien parler. Cet ouvrage concerne les discours, les lettres et les aphorismes de l’Imam Ali (as). En fait, chacune des sections de ce livre offre une vaste connaissance aux chercheurs de Vérité. Dans son livre, Allamah Sayyid al-Charif al-Raddi n’a pas cité les références dont il a utilisé, de même qu’il n’a pas indiqué le nom des professeurs dont il a cité les expressions. En effet, il n’a pas voulu composer lui-même une œuvre qui contienne la jurisprudence religieuse mais il avait, de bon agrément, l’intention de réunir les paroles de l’Imam Ali (as). Des paroles qui contiennent les merveilles de la rhétorique et de la culture arabes et ces derniers sont en fait des documents qui affirment l’authenticité du recueil, car, elles sont exprimées en toute grandeur et en toute éloquence et ainsi elles ne peuvent appartenir qu’à l’Imam Ali (as). Dans le domaine de la rhétorique, personne ne peut concurrencer avec la parole de l’Imâm Ali (as) et personne n’a jamais douté de l’authenticité de cet art chez l’Imâm (as). Même ses ennemis ont admis et ont avoué l’art de la rhétorique et l’éloquence sans pareil de l’Imâm Ali (as). D’autre part, sur le manuscrit de l’œuvre de Allamah Sayyid al-Charif al-Raddi, de grands savants ont signé et ces signatures désignent cette œuvre comme un document authentique et définitif. Dans le livre intitulé « Masadîr Nahj al-Balaghah », le savant défunt Sayyid Abd al-Zahra Khatib a relevé 19 signatures authentiques qui ont approuvé l’œuvre de Allamah Sayyid al-Charif al-Raddi. Le manuscrit original de cette œuvre qui est écrit par Allamah Sayyid al-Charif al-Raddi et existe dans les bibliothèques de Bagdad. Certains des savants et interprètes comme Zia’e Dinn Fazl Allah Ravandi, Ibn Abi al-Hadid et Ibn Meysam Bahrani ont vu cet ouvrage et l’ont utilisé.([1])

 

 Mais, pendant ces dernières années, on n’a plus de renseignement précis sur le lieu où cette œuvre est gardée. Mais étant donné de l’inexistence de l’imprimerie en ce temps-là, les manuscrites (écrits à la main) de Nahj al-Balaghah sont heureusement les plus nombreux des livres et beaucoup de ces manuscrits existent maintenant dans les bibliothèques de l’univers tout entier. L’un des aspects de la grandeur de ce livre est qu’il est, dès le début de sa rédaction, utilisé dans les cours des écoles pour être enseigné, le second aspect de sa grandeur consiste à la surveillance exercée pour le protéger des modifications éventuelles et le troisième aspect de sa grandeur est que, jusqu'à présent, plus de 300 personnes ont traduit et ont commenté cet ouvrage.([2])

Nahj al-Balaghah n’est pas un livre banal, mais, il est le produit de la méditation d’un homme qui est cultivé dans l’école de la Révélation et qui était informé des sciences et des vérités surnaturelles, un homme sur qui le Noble Prophète a ouvert les mille portes de la science.([3])

 Donc, toute la science humaine se trouve d’un côté alors que « la Science de l’Imâm Ali » se trouve de l’autre côté. En effet, la première n’a rien à se comparer avec la deuxième. Ibn Abbas a dit :

« Ma connaissance et celle des compagnons du Prophète mais la science de l’Imâm Ali se présente comme les gouttes d’eau des sept mers »([4])



1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 next